REDD ET Changement Climatique

DESCRIPTIF DU PILIER

Depuis 2005, le mécanisme dit de Réduction des Émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation forestière, conservation, gestion forestière durable et augmentation des stocks de carbone (REDD+) s’est révélé comme alternative à la lutte contre le changement climatique, et ce à travers le monde.

Le caractère séducteur de ce mécanisme fait en sorte que, pour certaines ONG de conservation et de développement local, il permet d’envisager le financement durable des actions de terrain. Pour les investisseurs privés, qu’ils soient ou non soumis à quotas d’émissions, ce même mécanisme offre la possibilité (pour l’heure uniquement volontaire) de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre au travers de projets à fort impact en matière de conservation de la biodiversité et de développement local. Le caractère intégré du mécanisme (développement, environnement et climat) intéresse également les bailleurs de fonds internationaux, qui financent déjà des activités de démonstration.

Ce mécanisme est déjà opérationnel en République Démocratique du Congo depuis 2009 avec une Coordination Nationale, un Point Focal Provincial  au Nord-Kivu, des projets pilotes et des initiatives sur le terrain.

Mais, compte tenu de l’allure que prend la mise en place de la REDD à travers le monde en général, et en République Démocratique du Congo en particulier et, au vu des zones d’ombre qui entourent encore la question de la REDD+ (surtout en ce concerne le partage des revenus mais aussi dans l’esprit de véritables bénéficiaires que sont les communautés locales et les peuples autochtones) ; en raison des effets néfastes des changements climatiques sur le vécu quotidien des communautés locales et peuples autochtones, il est plus qu’important d’œuvrer en vue de partager les informations utiles autour de cette dynamique avec les populations qui en vivent les conséquences.

 

C’est ainsi qu’au cours de ce quinquennat, le Réseau CREF veut travailler en faveur de : (1) l’augmentation de superficies emblavées par rapport aux espaces dégradés ; (2) l’augmenter la productivité agropastorale ; (3) la diminution de taux annuel de déboisement ; (4) l’augmentation de nombre d’exploitations forestières, fermiers, charbonniers et autres grands propriétaires fonciers qui développant des initiatives qui prennent en compte la dimension économique, sociale et écologique ; (5) l’augmentation du nombre d’ilots de forêts  et forêts des communautés locales gérés durablement par elles-mêmes ; (6) l’augmentation du taux de capacité de stockage de Carbonne ; (7) maintien sur les terres rurales et dans leurs habitats naturels les espèces (flore et faune) menacées ; l’amélioration de la qualité de monitoring réalisé par les communautés sur l’exploitation forestière.

OBJECTIFS STRATEGIQUES

Au cours de cinq prochaines années, le Réseau CREF va travailler pour arriver à :  

Réduire le déboisement et la dégradation des forêts.

Contribuer à la conservation du carbone forestier.

Gérer durablement les forêts.

Accroitre les stocks de carbone forestier

ACTIVITES PREVUES

Pour arriver aux résultats escomptés, les activités suivantes sont prévues :

Plaidoyer et lobbying auprès des autorités en faveur de la réforme agraire.

 Vulgariser les codes textes légaux qui cadrent avec les secteurs de la REDD+ (code agricole, code forestier et code minier, etc.), amis aussi des techniques d’agroforesterie, et de production et utilisation des énergies alternatives.

Sensibiliser et conscientiser les grands concessionnaires.

Créer le centre semencier pour les essences forestières.

Electrifier les zones rurales par la construction des microcentrales hydroélectriques ; et utilisation des énergies renouvelables

Multiplier les pépinières agro forestières et des plantes médicinales dans les localités

Faire le monitoring sur la destruction de l’environnement et sur les droits des communautés vivant dans et autour des aires protégés 

Mobiliser les parties prenantes autour de la  conservation communautaire.

Faire appliquer le principe du CLIP, Agroforesterie, crédit en faveur des les communautés forestières

Sensibiliser la communauté sur le processus REDD+

Renforcer les capacités des leaders communautaires sur  calcul de la biomasse forestière (MRV)

Monitoring sur l’impact des activés humaines  sur les forets des communautés

Faire un don ponctuel / Devenir donateur régulier.

Rejoignez notre réseau de bénévoles et ensemble menons des actions de protection et conservation de l'environnement.

A PROPOS

Le Réseau pour la Conservation et la Réhabilitation des Ecosystèmes Forestiers (Réseau CREF) est une association sans but lucratif créée le 20 mai 2003 à Kanyabayonga, territoire de lubero, province du Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo. Le Réseau CREF est une plate-forme thématique du secteur forestier d’organisation non gouvernementale repartie dans les six (6) territoires de la province du Nord-Kivu : (Walikale, Masisi, Nyiragongo, Rutshuru, Lubero et Beni) et les trois villes (Beni, Butembo, Goma).

INSTAGRAM

Unable to communicate with Instagram.

Suivez nous!

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

INFORMATIONS DE CONTACT