Gestion des Réssources halieutiques

DESCRIPTIF DU PILIER

Les guerres à répétition que connaît la Province du Nord-Kivu depuis plus de deux décennies ont eu des conséquences néfastes sur les écosystèmes. Ces guerres ont plus touché le lac Edouard que les autres (Lac Kivu, Mokoto, etc.) ; les rivières ne connaissant pas une activité de pêche intense.

Au niveau du Lac Edouard, ce phénomène de quasi-absence de l’autorité de l’Etat a accentué la prolifération des pêcheries entraînant ainsi la destruction des écosystèmes lacustres par la surexploitation.

Entre 1995 et 2005, la production du lac Edouard est passée de 15.000 à 3.000 tonnes par an, soit une baisse de 80% en 10 ans seulement. Ce lac n’est donc qu’à 20% de sa capacité de production.

 La destruction du Lac Edouard a de conséquences, non seulement sur la biodiversité de cet écosystème, mais aussi sur les revenus de près de 7000 ménages qui en dépendent directement ; et qui vivent dans les enclaves de pêche au sein du Parc National des Virunga (PNVi).

Face aux menaces qui pèsent sur les ressources du Lac Edouard avec les conséquences ci-haut évoquées, le Réseau CREF veut contribuer au renforcement du leadership paysan dans la participation citoyenne afin de consolider les mécanismes locaux de meilleure gouvernance des ressources halieutiques du Lac Edouard.

Ceci pourra être vérifié à travers (i) le taux d’augmentation de la productivité du lac et certaines rivières du Nord-Kivu ; (ii) la réduction du taux de la pêche illicite ; (iii) la mise en œuvre du plan de gestion du lac Edouard ; (iv) l’évolution du nombre de populations riveraines  touchées et adoptant des bonnes attitudes et pratiques  en matière de pêche.  

OBJECTIFS STRATEGIQUES

A travers ce pilier, nous voulons atteindre les objectifs suivants :  

Lutter contre la prolifération de la pêche illicite (filets à mailles prohibées, la commercialisation non standard, le calendrier de pêche).

Agir sur l’insuffisance des études sur les ressources halieutiques dans le bassin du Nord-Kivu.

Surexploitation des écosystèmes (lacs et rivières).

Travailler sur l’amélioration du système de management de la COPEVi.

Lutter contre la faible production des étangs piscicoles

ACTIVITES PREVUES

 Pour ce pilier, les activités indicatives suivantes sont prévues :  

Contribuer à l’élaboration d’une politique provinciale de pêche à l’instar de celle du Lac Edouard.

Former les acteurs locaux sur les techniques de monitoring lacustre et pour l’applicabilité de textes légaux et réglementaires.

Relancer le dialogue avec l’Ouganda pour une vision commune sur le lac Edouard.

Organiser des séances multimédia de sensibilisation de masse sur les lois en vigueur en rapport avec la pêche.

Organiser le Diagnostic participatif de la COPEVi.

Elaborer et mettre en place un plan de relancer et développement de la COPEVi. mais aussi un plan de gestion du Lac Edouard.

Former et recycler des agents administratifs et techniques de la COPEVi.

Identifier, sélectionner, informer et former les acteurs impliqués dans les activités de pêche.

Mettre en place un cadre de concertation des acteurs.

 

Faire un don ponctuel / Devenir donateur régulier.

Rejoignez notre réseau de bénévoles et ensemble menons des actions de protection et conservation de l'environnement.

A PROPOS

Le Réseau pour la Conservation et la Réhabilitation des Ecosystèmes Forestiers (Réseau CREF) est une association sans but lucratif créée le 20 mai 2003 à Kanyabayonga, territoire de lubero, province du Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo. Le Réseau CREF est une plate-forme thématique du secteur forestier d’organisation non gouvernementale repartie dans les six (6) territoires de la province du Nord-Kivu : (Walikale, Masisi, Nyiragongo, Rutshuru, Lubero et Beni) et les trois villes (Beni, Butembo, Goma).

INSTAGRAM

Unable to communicate with Instagram.

Suivez nous!

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

INFORMATIONS DE CONTACT